Signaler un contenu inapproprié

Bien accompagner son vin: 5 conseils de base

{
}

JumelageTrouver un bon vin d’accompagnement peut avoir l’air d’être une tâche insurmontable lorsque vous êtes sur le point d’organiser un dîner. Les amateurs et les experts du vin ont pendant des années mis en place de nombreuses possibilités qui proposent lier un plat particulier à un vin délicieux. Mais en réalité, le jumelage entre un vin et un plat n’est pas une pratique officiellement inscrite dans la science moderne d’aujourd’hui. Afin de créer une harmonie de saveurs lors de vos prochains dîners de fête, vous avez besoin de savoir quelques directives de base sur le vin. Nous vous invitons à profiter de ces conseils qui vous aideront à bien combiner vos vins!

Avant de se poser la question « quel vin choisir ? », il est important de comprendre les saveurs qui se trouvent naturellement dans le vin. La vinification est un processus très détaillé et un élément essentiel pour relever les essences présentes dans les différentes variétés de raisins. La première étape lors de l’élaboration d’un vin est la presse des raisins pour en obtenir un jus, puis ce jus est combiné avec de la levure pour produire du dioxyde de carbone et de l’alcool. C’est au cours de ce processus de fermentation que les saveurs d’un vin apparaissent et se développent.

Bien que les vignerons soient fiers de la complexité de leurs vins, selon le type de raisin utilisé, tous les vins débutent avec des saveurs de bases. Le vin peut être doux ou aigre, et peut plus tard devenir un vin «acide». D’autres vins sont amers, laissant une sensation de desséchement sur la langue. La teneur en alcool et le sel utilisé dans la cuisine peuvent aussi affecter le goût du vin. Les vins qui ont une forte teneur en alcool ont tendance à dévoiler un corps puissant en bouche. Dans la plupart des cas, le processus le vieillissement du vin lui développe un bouquet de saveur singulier.

On entend souvent parler du goût en provenance des tanins du vin, en particulier pour les vins rouges. Les tanins proviennent de la tige et des graines de raisins utilisés lors la fabrication du vin. Selon la façon dont les raisins sont pressés lors des premiers stades de vinification, il est possible de déterminer quelle sera la force du tanin lorsque le vin sera arrivé à maturité. Les jeunes vins rouges ont des tannins très fort, mais qui ont tendance à ramollir et à se dissiper avec l’âge. Les tanins ne sont pas seulement là pour faciliter le processus de vieillissement, mais peuvent aussi considérablement affecter le goût d’un vin. C’est pour cette raison que les vins très tanniques sont laissés à maturation pendant de longues périodes. Le plus longtemps vous laissez vieillir ce type de vin, et plus savoureux sera le corps du vin lors de son ouverture et de sa consommation. Quand il s’agit de marier un vin à un plat, vous devez savoir ce qu’est un vin jeune et un vin tannique avant de le servir avec un aliment particulier. Cela jouera un rôle important pour vous aider à choisir le vin servir à vos invités.

Il est essentiel de tenir compte des saveurs du vin que vous allez servir et de ce que vous mangez avec. Prévoir son repas à l’avance, implique de choix d’un vin pour l’accompagner. Les conseils de base qui suivent vous donneront les connaissances nécessaires pour prendre de bonnes décisions.

  • Conseil numéro 1: Trouver un vin qui vous que vous trouvez plaisant à boire.

Tout d’abord, lorsque vous voulez faire correspondre un vin avec de la nourriture, vous devez trouver le vin qui vous fasse plaisir à boire. Ne vous inquiétez pas de la qualité d’un vin ou de la façon dont il a été classé dans un des derniers numéros de magazines de vin… Indépendamment de ce qu’affirment les experts, le vin doit être un vin que vous aimez boire.

Lorsque vous trouvez un vin qui vous plaît, gardez en le bouchon ou prenez en note ce qui est écris sur ? l’étiquette afin de le retenir le gouter de nouveau. Pour être franc, c’est comme ça que de nombreux amateurs de vin ont rencontrés les vins qui selon eux sont les plus fameux. Joindre vin à un plat est une expérience sensorielle intense, qui révèle au palais des arômes uniques.

  • Conseil numéro 2: Les vins légers doivent être servis avant les vins corsés

La règle de base de l’appariement du vin est de servir les vins légers avant les vins plus lourds, et les vins plus tanniques. Les vins à basse viscosité ont sont souvent des vins blancs tels que le Sauvignon Blanc, le Pinot Gris, le Chardonnay et les vins mousseux. Il y a quelques vins rouges légers, comme le Pinot Noir, qui peuvent être servis en début de repas. Les vins plus légers peuvent être dégustés avec une salade, une soupe ou une entrée. Lorsque vous servez des plats de volaille ou de poisson, il est préférable de les marier à un vin blanc ou à un vin rouge peu corsé et léger.

Les plats plus lourds tels que le boeuf ou l’agneau, méritent un vin riche comme un Bordeaux, un Cabernet, voire un Bourgogne français. Les desserts, en fonction de leur richesse, doivent être servis avec un vin blanc frais comme le Sauternes ou avec un savoureux vin rouge de dessert comme tel que le Porto.

  • Conseil numéro 3: Quand le repas est composé de plats régionaux, il faut l’accompagner de vins issus de la même région.

Les vins sont conçus et cultivés pour accompagner la nourriture. Quoi de mieux pour obtenir une expérience régionale complète que de joindre une cuisine particulière à un vin en provenance de la même région? Les producteurs de vin du monde entier créés des vins élaborés à partir d’ingrédients également utilisé pour des plats. Il est fréquent que certains ingrédients se retrouvent dans le vin et la nourriture, comme par exemple des épices spécifiques à certaines régions du monde.

Il peut être intéressant de découvrir la façon dont les saveurs et les épices se combinent lorsque vous les unissez à travers des vins et des plats régionaux. Si vous cuisinez un repas français avec des sauces délicates, fortes et goûteuses, il vous faut logiquement privilégier des vins français. Les plat aux sauces légères peuvent être servis avec un Bourgogne blanc ou rouge, tandis que les sauces fortes et épaisses, peuvent être combinées avec un vin corsé de Bordeaux. Les Italiens sont fiers des vins qu’ils produisent, les pâtes en sauce par exemple, s’accompagnent très bien avec un vin italien.

Si vous optez pour un plat de pâtes issu de la cuisine nord italienne ou de la cuisine rustique de Toscane, vous pouvez trouver de très bons vins italiens très riches en saveurs chez n’importe quel distributeur d’alcool.

  • Conseil numéro 4 : L’importance de trouver un équilibre dépasse le fait de bien marier le vin.

Lorsque vous associez un vin à un repas, il vous faut penser à la complexité du repas que vous allez servir vos hôtes. Les saveurs et les aliments complexes doivent être associés à des vins de saveurs simples, alors que les vins complexes doivent accompagner des plats simples mais savoureux.

Le type de repas que vous servez peut changer le goût d’un vin, car les épices naturelles souvent utilisées en cuisine sont capables fausser ou d’effacer les saveurs de celui-ci. Par conséquent, il est important de savoir ce que vous allez cuisiner avant de choisir le vin que vous allez servir. L’acidité et le tannin du vin peuvent réagir avec les condiments utilisés en sauces ou avec les saveurs naturelles des viandes.

Pensez aux saveurs qui s’opposent, comme le sucré et le piquant, il s’agit de trouver l’équilibre le plus parfait entre un vin et un plat. Par exemple, pour les plats relevés, que l’on retrouve dans la cuisine thaïlandaise et dans quelques spécialités espagnoles, il est possible de servir des vins doux qui permettront de contrebalancer la chaleur en bouche en provenance de ces plats.

  • Conseil numéro 5: Apprenez à marier vin et fromage.

L’union entre le vin et le fromage se pratique depuis des siècles. Lors d’un grand repas, il est fréquent de goûter à un plateau de fromage, qui viendra étoffer l’expérience du festin. Cependant, certains fromages ont des saveurs particulières, et doivent être servis avec un vin précis. Décider du fromage que vous allez servir, peut dépendre du vin qui vous est disponible.

Si vous débutez sans aucune idée, demandez-vous quel est votre vin préféré ou quel fromage vous aimeriez servir, dès lors vous serez en mesure de choisir la meilleur paire qui s’accompagnera. Tout comme le vin, les fromages peuvent avoir une quantité de saveurs. Les fromages forts, comme le bleu ou le roquefort, doivent être accompagnés par des vins doux qui pourront adoucir le fort goût de ces fromages. Les fromages plus doux et secs, comme le cheddar, se combinent très bien avec des vins rouges. Un fromage doux doit aussi être accompagné d’un vin doux.

Le fromage de chèvre peut quant à lui paraitre impossible à marier, à cause de ses saveurs et de ses arômes si spéciaux. Mais accompagné d’un vin blanc sec, l’expérience du vin unis à un fromage de chèvre est très agréable en bouche. La plupart des fromages à pâte blanche comme l’emmental ou le comté peuvent se combiner avec tout type de vin, et même avec des vins mousseux et des champagnes.

En suivant ces quelques conseils, vous serez capables de combiner avec aisance vos vins préférés avec vos plats favoris. Plus vous servirez de plats lors d’un repas, et plus il vous faudra choisir des vins différents pour les accompagner. Que vous choisissez d’accueillir vos amis avec 8 plats différents, ou seulement avec des hamburgers, vous êtes en mesure de trouver le vin parfait. Avec un peu d’organisation et de créativité, vous pouvez transformer un repas agréable en un chef d’œuvre culinaire en harmonisant les richesses des saveurs les unes avec les autres.

{
}

Laissez votre commentaire Bien accompagner son vin: 5 conseils de base

Log in to Obolog, or create your free blog if you are not registered yet.

User avatar Your name