Signaler un contenu inapproprié

Du vin pour surmonter la dépendance à l'alcool : Est-ce possible ?

{
}

 TAGS:undefined

L'abstinence totale a toujours été la prémisse pour surmonter la dépendance à l'alcool. Cependant, à Ottawa (Canada), un centre d'accueil pour des personnes sans abri est en train de mener à bien un programme de réhabilitation qui inclut de vin comme faisant partie de la guérison. 

Le programme, dont s'est fait récemment l'echo la publication française sciencepost.fr et le site internet de la chaîne britannique BBC, www.bbc.com, s'appele Managed Alcohol Program (programme d'alcool régulé, MAP pour ses sigles en anglais) et il est né en 2001 de la main de deux ONG- Le Shepherds of Good Hope et l'Ottawa Inner City Healthy-. En gros, cela consiste à fournir aux près de 50 personnes qui participent à celui-ci des mesures de 140 ml de vin blanc toutes les heures et demi (entre 7:30 et 21:30) avec comme objectif la réduction de la consommation dans un environnement contrôlé. 

Comme l'affirme l'un des directeurs de l'hôpital d'Ottawa, le docteur Jeff Turnbull, la création de ce programme est né avec "l'idée que, si l'on arrivait à stabiliser la folie de leurs vies, et toutes les conséquences qui découlent de la recherche d'alcool, peut-être que nous pourrions améliorer leur santé mentale, réduire leur dépendance à l'alcool et ses maladies physiques." 

Le MAP a commencé en 2001 dans un centre d'hébergement pour des personnes sans abri, et déjà en 2010 il a été transféré au centre Oaks, une résidence permanente qui offre de l'aide et des traitements à des personnes qui ont vécu dans la rue. Bien que sa mise en marche ne fut pas facile, et de fait, c'est un programme qui engendre des controverses, ses responsables assurent que cela a fait économiser à la ville "des millions de dollars" grâce à la réduction des "appels d'urgence, des services hospitaliers d'urgence et de mauvaises rencontres avec la police et des services médicaux."

Pour le docteur Turnbull, l'déal serait que tous les personnes puissent s'abstenir de boire de l'alcool. Mais, ce n'est pas toujours possible ni viable, de sorte que le centre, au minimum, "leur apporte de la stabilité, et "ils sont heureux, avec un niveau de vie raisonnable."

*Image: Patrik Nygren
 

{
}

Laissez votre commentaire Du vin pour surmonter la dépendance à l'alcool : Est-ce possible ?

Log in to Obolog, or create your free blog if you are not registered yet.

User avatar Your name