Signaler un contenu inapproprié

Interview avec la sommelière Isabelle Brunet

{
}

 TAGS:undefined

"... Chaque amateur de vin peut et doit prendre soin de sa propre éducation et opinion”

Que vous le sachiez ou non, si vous êtes féru de vin, vous avez probablement été en contact d’une manière ou d’une autre avec la célèbre sommelière Isabelle Brunet. Formée à “l’école de la vie”, son parcours l'a finalement amenée en Espagne où elle commença rapidement à travailler avec Ferran Adrìa dans son restaurant réputé “El  Bulli”. Cependant, Isabelle ne s’arrêta pas là et commença de nouveaux projets prometteurs. Aujourd’hui, vous la retrouverez à Monvínic, un lieu au coeur de Barcelone, qui se consacre entièrement à l’expérience qu’un bon vin peut offrir.

Sur votre site internet, vous vous présentez comme "sommelière sans diplôme". Que voulez vous dire?

Quand je dis “sans diplôme”, je fais référence à l’école de la vie!

J’ai eu une adolescence marquée par mes parents dans un modeste village au sud de Chinon. Tout commença avec mon frère, Christophe, un sommelier qualifié dans la Loire et sa passion contagieuse pour le vin. En 1994, à Londres, Christophe décida de quitter son travail pour aller faire le tour du monde et je fus engagée pour le remplacer. Londres était déjà connue comme plateforme mondiale du vin. Ceci m’a permis de prendre part aux dégustations et voyages qui m’ont été offerts pendant cinq années au sein d’un bon environnement de sommeliers et de vignerons.

Avant de venir en Espagne, je me suis offert un tour des vignobles  espagnols.

Vous venez de France mais vivez en Espagne depuis maintenant un certain temps. Plutôt champagne ou cava?

Ni l’un ni l’autre. Tout dépend de quel champagne et de quel cava on parle. On ne peut pas généraliser et il ne faudrait pas comparer un champagne industriel produit par une marque commerciale à un cava artisanal conçu dans une région plus fraîche que la normale avec des rendements moindres et un long élevage sur lies. Certains de mes favoris ne viennent même pas de la D.O. Cava. Je préfère les mousseux qui rappellent le vin avec un peu d'oxydation positive.

En tant que débutant, comment puis-je savoir si un mousseux est bon? Dois-je prendre en considération les points des guides, des critiques, ...?

Je voudrais saisir cette occasion pour dire que chaque amateur de vin peut et doit prendre soin de sa propre éducation et opinion. Au début, les guides avec leurs évaluations peuvent être utiles pour connaître les noms avec leurs régions et spécificités. Cela peut paraître difficile mais ça dépend entièrement des efforts et de la concentration que nous déployons.

Avec mon humble expérience de 20 ans, j’ai appris à me faire une opinion sans donner une note au moment même. Il vaut mieux apprécier le moment et vivre l’émotion transmise par le vin. C’est ce que j'essaie d’inculquer à mon équipe de sommeliers mais également aux clients qui viennent à Monvínic.

Comment puis-je trouver un Cava qui me convient?

Il faut essayer beaucoup de vins jusqu’à ce que l’on trouve le style d’un vigneron que l’on apprécie et arriver à définir ses propres goûts. Il ne faut cependant pas toujours se limiter à la même chose. La diversité de styles et de goûts nous enrichit.

Comment puis-je savoir si un sommelier comprend mes besoins?

Premièrement, s’il/elle vous a écouté plus qu’il/elle n’a parlé et s’il/elle a essayé de créer un dialogue humble et constructif. Ensuite, cela dépend de manière de gérer les informations et mes désirs. Enfin, si ses recommandations viennent du coeur et non pas d’un calcul commercial ou d’un effet de mode.

Avez-vous une combinaison mousseux/plat favorite? La partageriez-vous avec nous?

Avec seulement quelques euros, on peut se permettre un champagne de 20 ans accompagné de pâtes fraîches al dente aux truffes blanches.

Une autre possibilité serait un Sumoll Espumoso Brut Nature avec une “papada” de trois ans cuite au grill.

 TAGS:Recaredo Terrers Brut Nature Gran Reserva 2010Recaredo Terrers Brut Nature Gran Reserva 2010

Recaredo Terrers Brut Nature Gran Reserva 2010, un vin effervescent d'AOC Cava de Recaredo élaboré à base du meilleur de chardonnay, macabeo, parellada et xarel·lo du millésime 2010

 TAGS:Jacquesson Cuvée Nº740Jacquesson Cuvée Nº740

Jacquesson Cuvée Nº740, un vin effervescent Champagne élaboré avec du chardonnay, du pinot meunier et du pinot noir.

{
}

Laissez votre commentaire Interview avec la sommelière Isabelle Brunet

Log in to Obolog, or create your free blog if you are not registered yet.

User avatar Your name