Signaler un contenu inapproprié

Le rôle émergent d'Israël dans la production de vin

{
}

 TAGS:undefined

Qu'Israël et le Liban sont des pays viticoles anciens est un fait démontré. On a trouvé des bateaux romains près de ports comme Marseille, bien remplis de marchandises avec du vin et de l'huile d'olive, et on a découvert des anciennes presses de vin dans la région, en plus de pépins de raisins anciens.  

Histoire des vins d'Israël 

Israël s'est consacré à la culture de la vigne il y a plus de 3000 ans et a repris la culture au XIXème siècle par l'initiative des colons de France et d'Allemagne. Rothschild a posé les bases pour que la viticulture reprenne, lorsque le baron Edmond Rothschild fonda en l'an 1882, Carmel Mizrachi. Ce vignoble est devenu la Carmel Winery et l'unité de production de vin la plus grande en Israël.  

Carmel Winery produit 15 millions de boteilles par an dans 2 lieux: à Zichron Yaakov au Mont Carmel et dans la plaine côtière de Tel-Aviv.  

"Ces hommes de la fin du XIXème furent des pionniers. Ils ont posé les bases, mais presque cent ans sont passés avant que la situation ne commence à changer. Le vrai changement a eu lieu dans les années 70", dit Yair Hadu, conseiller de vin à l'embassade d'Israël à Paris et l'un des meilleurs connaisseurs des vignobles d'Israël  "Jusqu'à la décennie 1970, ils y avait peu de cépages nobles, la majorité des vins d'Aramom, d'Alicante et de Carignan étaient plantés sur les plaines, par les  producteurs de raisins, eux-mêmes". 

Le premier Cabernet Sauvignon vinifié apparaît en 1976 dans la cave du Carmel. Suivi du Merlot et du Chardonnay en 1980 et Pinot Noir, le Sangiovese trouve son origine en Toscane, Syrah, Riesling, Gewurztraminer ou Sauvignon. " En ces années-là - dit Yair Haidu- la vigne a augmenté progressivement, depuis les plaines jusqu'aux montagnes, d'abord dans les colines de Jérusalem et les Hauteurs du Golan et dans la Haute Galilée, avec des zones de 800 mètres d'altitude....un chemin logique pour un vignoble qui s'est reconstruit"

Les vins d'Israël aujourd'hui

Israël est en train de vivre une importante croissance en ce qui corcerne la quantité et la qualité de ses vins. Depuis quelques années, les producteurs de vin sont en train d'étudier en France et aux États-Unis, et ils sont à nouveau en train de faire du vin en Israël.  

La renaissance des vins d'Israël s'est adapté au goût international, à partir de Cabernet Sauvignon ou Merlot. Pour le viticulteur Pierre Miodownick il fallait "y arriver et la façon la plus facile de le faire c'était avec le Cabernet Sauvignon. Parmi ce type de vins, le vin de la basse Galilée est connu, mais nous devons aussi introduire des cépages méditerranéens", Miodownick, après avoir appris à élaborer des vins en France, en Espagne et au Portugal, il s'est associé avec quelques amis pour créer Netofa winery, où ils travaillent avec le cépage Chenin, en plus d'un peu de Grenache, Mourvèdre, Syrah ou Tempranillo la vedette des vignobles de la Rioja en Espagne. 

Assaf Paz, lui aussi agriculteur pionnier, a aussi rendu possible cette évolution. Après avoir étudié l'oenologie à Bordeaux, il s'est associé avec sa soeur et son mari et ils ont fondé en 2001 Cave Vitkin dans la région de Sahron" Peu à peu, nous devenons des défenseurs du Carignan en Israël", explique-t-il avec enthousiasme. "Ce cépage, c'est la Méditerranée."

Futur prometteur

Les choses sont en train de changer dans la bon sens. Il existe une nouvelle génération d'oenologistes plus et mieux formés, avec de l'intérêt pour ce qui se passe dans d'autres régions du monde et qui ont besoin d'augmenter la conscience du concept de terroir, à partir des cépages appropriés. 

Il y a des douzaines de petites caves nouvelles créées au cours des dernières années, avec une production  de quelques milliers de bouteilles pour chacune, en sachant qu'en plus des dix pays les plus grands des unités de production représentent 97% du marché.  

Flam Gilad, directeur de la cave Flam, explique que le cépage Syrah a "un très grand potentiel en Israël". Israël possède déjà de grandes caves productrices comme Carmel (avec 17 millions de bouteilles par an) et Barkan (avec 9 millions de bouteilles par an) 

Consommation intérieure

Avec une moyenne de 6 litres de vin par an et par habitant, les israëliens ont doublé leur consommation depuis la décennie 1990 jusqu'à aujourd'hui. Le prochain défi sera de reconnaître Israël comme producteur de vin à part entière. " Ça, c'est la condition nécessaire pour conquérir les consommateurs non-juifs, insiste Yair Haidu. Être présent au niveau international, dans les magasins de produits casher, c'est bien, mais ce n'est pas suffisant, nous devons aussi incorporer des vins reconnus dans des restaurants et magasins de vin grands pour toucher les amateurs."

 TAGS:Galil Mountain Merlot 2011Galil Mountain Merlot 2011

Galil Mountain Merlot 201: un vin rouge de l'AOC Galilee à base de merlot de 2011 et a un degré d'alcool de 14.5º.

 

 

 TAGS:Mount Hermon Sauvignon Blanc / Chardonnay 2014Mount Hermon Sauvignon Blanc / Chardonnay 2014

Mount Hermon Sauvignon Blanc / Chardonnay 2014: un vin blanc, élaboré avec des cépages de 2014 et a un volume d'alcool de 13.5º. L

 

 

*Image: Jing (flickr)

{
}

Laissez votre commentaire Le rôle émergent d'Israël dans la production de vin

Log in to Obolog, or create your free blog if you are not registered yet.

User avatar Your name