Signaler un contenu inapproprié

Les 5 mythes du whisky écossais

{
}

 TAGS:Si le whisky est le distillé par excellence, le whisky écossais est le summum de l'excellence. C'est, du moins, ce que disent les experts, tandis que nous nous laissons aller par les mythes qui tournent de cette boisson. Cependant, comme tout ce qui se dit du whisky écossais n'est pas toujours vrai, aujourd'hui, nous allons tenter de démonter certains des mythes les plus courants qui existent sur le whisky écossais. 

Certains de ces mythes sont communs chez les faux semblants et d'autres nous affectent à tous. Jetez un ?il et commentez, est-ce que vous avez cru un de ces mythes ? 

  • Le whisky écossais se boit seul : Faux. Beaucoup de maîtres distillateurs conseillent d'ajouter une petite partie d'eau pour que le whisky, avec le mélange, permette que certains arômes s'échappent et puissent se sentir avec plus de facilité. Il est vrai que le glaçon refroidit le whisky et que certains arômes n'apparaissent pas, mais si la température est élevée ou la quantité insuffisante, il n'y a aucun problème à boire un whisky avec glaçons.
  • Ne jamais mélanger un whisky écossais avec un rafraîchissement : Faux. Le marché du whisky écossais est tellement large qu'il accueil toutes les gammes. Il y a des whisky qui ont une telle intensité d'arômes que ça fait de la peine de rater ce spectacle, mais il y en d'autres qui s'élaborent en tenant compte du fait qu'il vont être mélangés avec des rafraîchissements.
  • Plus le whisky est de couleur sombre, plus il est de bonne qualité : Faux. Les distilleries ajoutent souvent de éléments au whisky qui changent sa couleur de façon artificielle, parfois intentionnellement, pour que l'expérience de boire un whisky écossais soit complète pour tous les sens. Mais cela veut dire que la couleur n'est pas naturelle et qu'on ne peut pas en tenir compte.
  • Un whisky Single (avec un procédé unique) est meilleur qu'un Blended (mélange de différents whiskys) : Faux. Si les whiskys que l'on mélange sont tous d'une excellente qualité, comme c'est en général le cas, faire un blend est la meilleure façon d'ajouter de la profondeur aux arômes et obtenir des nuances bien déterminées qu'un whisky unique n'obtient pas facilement. Il ne faut pas oublier que les maîtres distillateurs sont de grands experts dans l'art du « blending », et que leur habileté dans cet art peut leur donner plus de reconnaissance que la simple élaboration.
  • Le bon whisky d'Écosse est facilement reconnaissable pour ses arômes fumés : Faux. Ceci était vrai il y a quelques temps, mais les distilleries ont élargie les possibilités de production, cherchant de nouvelles saveurs et sensations. Ainsi, chez certains whisky les notes salines ou de charbon sont prédominantes face aux fumés classiques de cuir et de vanille. De plus, les whisky japonais ont copié la partie fondamentale de la méthode d'élaboration écossaise, on peut donc arriver à confondre une bon whisky écossais avec un japonais.

Dans tous les cas, le dernier mot, sur comment boire le whisky écossais qui vous plaît, c'est le votre. Cela dit, faites nous confiance et goûtez ces 2 whisky, vous ne le regretterez pas : 

 TAGS:Johnnie Walker Blue LabelJohnnie Walker Blue Label

Johnnie Walker Blue Label, un Whisky de John Walker & Sons blend qui se distingue parmi les meilleurs du monde

 

 

 TAGS:Talisker 25 YearsTalisker 25 Years

Ce Whisky de Talisker Distillery est une des marques de référence de whisky en Écosse. Le préféré de Robert Louis Stevenson.

 

{
}

Laissez votre commentaire Les 5 mythes du whisky écossais

Log in to Obolog, or create your free blog if you are not registered yet.

User avatar Your name