Signaler un contenu inapproprié

En levant leurs coudes, les lémuriens se sentent bien à l'aise

{
}

Les lémuriens et leurs relations avec le vin TAGS:undefinedOn sait que certaines espèces d'animaux ingèrent parfois l'alcool, sous la forme de fruits et autres aliments fermentés, de manière spontanée, dans leur habitat naturel. Une caractéristique que certains pensaient réservée à l'espèce humaine, mais nous partageons fondamentalement cette spécificité avec certaines espèces de primates prosimiens, tels que les lémuriens aye-aye et les loris lents.

Une étude menée par des scientifiques de Dartmouth College dans l'État du New Hampshire (USA) a récemment révélé, selon le portail Sciencealert.com, que ces espèces de lémuriens montrent une préférence marquée pour les alcools forts. Les spécimens analysés dans l’étude étaient capables de distinguer les différentes concentrations d’alcool , préférant généralement les plus élevées.

L’objectif de la recherche, en dépit de ce qui peut sembler, n'était pas de rendre ivres les animaux innocents arboricoles, mais de savoir vers quel type d'aliments fermentés ils sont attirés et de mieux comprendre le mode de fonctionnement de digestion des nectars, jus et fruits fermentés de manière naturelle .

Selon le chercheur principal de l'étude, Samuel Gochman"Malgré le fait que l’hypothèse dominante est que l'alcool est toxique, affecte négativement le contrôle moteur, la survie et la forme physique, les calories sont, cependant, rares dans l'environnement, et dans ce cas, c'est une source riche en calories pour les primates avec un métabolisme élevé, de sorte qu'il peut être bénéfique sur le plan nutritionnel de consommer des quantités modérées d'alcool, en particulier chez les espèces qui ont développé un système digestif qui peut le décomposer efficacement, comme le nôtre”.

L'étude a mis à disposition de lémuriens une solution de saccharose qui simule le nectar, qu'ils peuvent trouver dans leur habitat naturel,avec différentes concentrations d'alcool de 0,0 à 5,0%. Les résultats montrent que les animaux préfèrent des solutions plus concentrées, vont jusqu'à vider entièrement leurs contenus.

Le plus surprenant est qu'aucun des "participants" de l'étude n'a montré de signes d'intoxication pendant l'expérience, en gardant leurs niveaux habituels de coordination et de comportement, chose qui peut être expliqué par une adaptation évolutive qui soutient l'idée que les aliments fermentés pouvaient être plus importants dans l'alimentation de certains de nos plus lointains ancêtres.

 TAGS:Marie Brizard Licor de MangoMarie Brizard Licor de Mango

Marie Brizard Licor de Mango

 

 

 TAGS:Mandarine Napoléon 1LMandarine Napoléon 1L

Mandarine Napoléon 1L

{
}

Laissez votre commentaire En levant leurs coudes, les lémuriens se sentent bien à l'aise

Log in to Obolog, or create your free blog if you are not registered yet.

User avatar Your name