Signaler un contenu inapproprié

Qu'est-ce que l'on buvait à l'époque de Shakespeare ?

{
}

 TAGS:undefined

Quatre cents ans après que shakespeare ait écrit sa dernière oeuvre, nous passerons en revue les boissons mentionnées dans ses oeuvres de  théâtre, et celles que lui et ses proches ont utilisé pour trinquer pour ses succès. 

Chacune des oeuvres de Shakespeare a au moins 38 mentions de boissons alcooliques. Le choix de la boisson pour un personnage était un indicateur de son rang social ou de son caractère, et également des modes et des pratiques de cette époque.  

Le thé et le café n'étaient pas encore arrivés en Grande Bretagne, et l'eau était un risque pour la santé, de sorte que les boissons alcooliques constituaient le choix le plus fréquent. À l'époque de Shakespeare, l'eau potable était à peine une option, surtout dans les villages et les villes. Alors, les boissons les plus habituelles étaient les suivantes: 

Ale et bière

L'Ale était une boisson traditionnelle au goût doux, très populaire chez tout le monde, y compris chez les enfants, qui étaient ivres du petit-déjeuner jusqu'à l'heure de se coucher. Elle représentait aussi une source de vitamine B. Cette boisson traversa les barrières sociales puisqu'elle était consommée par riches et pauvres. 

La bière était à ce moment là une nouveauté des Pays Bas, ou l'on ajouta le houblon. Cet ajout aromatique fut vu initialement comme un frelatage, mais peu à peu il s'est emparé de l'Angleterre . À l'époque de Shakespeare, la bière était relativement sucrée et fruitée. 

Aqua vitae

L'Aqua vitae englobe la majeure partie des types d'alcool, alors à cette époque là elle pouvait inclure des boissons similaires au brandy et au whisky. Elle est mentionnée 6 fois par Shakespeare, il a toujours parlé de celle-ci comme une boisson reconstituante ou thérapeutique à différence du vin et de la bière.  

De fait, l'infirmière dans Roméo et Juliette la demande deux fois: la première fois quand elle s'explique à elle même la mort de Theobald, et l'exil de Roméo, et la deuxième fois quand elle découvre que Juliette est morte (en apparence) dans son lit.

Claret

Le clairet de cette époque était une boisson beaucoup plus légère que ce à quoi on pourrait s'attendre, et elle serait plus proche d'une couleur rose que d'un vin rouge de Bordeaux. Il y a une qualité symbolique dans la mention du clairet dans l'oeuvre. Au XIIème siècle, Bordeaux et la zone de Gascogne sont devenues un territoire Anglais à la faveur du mariage entre Henri de Plantagenet et Léonor d'Aquitaine, et les vins de Bordeaux furent envoyés en grandes quantités en Angleterre.  

Mais, vers la fin de la guerre de Cent ans, Henri VI avait perdu la Gascogne, récupérée par les français, et la disponibilité du Clairet diminua. La perte se faisait encore sentir de façon aigüe à l'epoque de Shakespeare. 

Il faut rappeler que le vin était un luxe dans l'Angleterre de Shakespeare, et il n'était pas accessible à tous. Comme c'était un produit importé, avec une valeur 12 fois supérieure à la bière ou le rafraîchissement, c'est une boisson qui était seulement à la portée des rois et des courtisans. 

Sherry sack

Le Sherry sack, qu'aujourd'hui nous définirions comme vin oloroso, est devenu un terme large pour désigner une variété de vins qui ressemblaient aux vin de Xérès, quelques uns fortifiés et d'autres liquoreux, mais le Sherry sack fut le plus connu. Il y a de multiples références à cette boisson associées aux personnage de Falstaff dégustant du Sherry sack, et en demandant encore plus. Dans la nuit des rois mages, Don Tobias et Sir  Andrew Aguecheek expriment leur goût pour le sac ("Voyons voir, je vais brûler un peu de sac. Il est très tard pour aller au lit"). Dans la tempête Stephano utilise même une culasse de sac comme une boué de sauvetage en nageant loin du naufrage.

Metheglin

Le metheglin, une boisson alcoolique fermentée à partir de miel et d'origine Galloise, était utilisée comme tonifiant. C'était la boisson que seuls les plus riches de la société pouvaient se permettre et elle fut mentionnée deux fois par Shakespeare, une fois dans Peines d'Amour perdues et une fois dans les Les Joyeuses Commères de Windsor.

Bien qu'aujourd'hui elle ne soit pas produite pour être distribuée commercialement , il y a eu un certain intérêt pour élaborer de nouveau cette boisson. 

Moscatel

Riche et doux, et élaboré à partir du cépage Muscat, c'est la boisson de Petruchio dans La Mégère apprivoisée. À cette époque, le terme Muscat était généralement utilisé pour les vins de Grèce, originaires de Crète ou Zante.  

Posset

Actuellement le Posset est un dessert à la crème épaisse, souvent au goût de citron, mais à l'epoque élisabéthaine c'était une boisson au lait chaud, caillée avec du ale ou du vin, généralement avec un goût d'épices et probablement de sucre. Avec un posset empoisonné c'est la façon dont Lady Macbeth endort les domestiques qui gardent la zone privée  du roi Duncan: 

"Les portes sont ouvertes, et les domestiques ont rassasié leur soif et on entend leurs ronflements: j'ai drogué leurs possets", dit Lady Macbeth, en priant instamment son mari pour qu'il profite de l'opportunité pour tuer le roi.   

 TAGS:Rey Fernando de Castilla Oloroso Antique 50clRey Fernando de Castilla Oloroso Antique 50cl

Rey Fernando de Castilla Oloroso Antique 50cl : un vin fortifié Jerez-Xérès-Sherry à base de palomino. 

 

 

 TAGS:Palo Cortado PenínsulaPalo Cortado Península

Palo Cortado Península : un vin fortifié sous l' appelation Jerez-Xérès-Sherry à partir des meilleures grappes du palomino fino et 19.00º d'alcool.

 

 

*Source: The Drinks Business

*Image: Wikimedia Commons

{
}

Laissez votre commentaire Qu'est-ce que l'on buvait à l'époque de Shakespeare ?

Log in to Obolog, or create your free blog if you are not registered yet.

User avatar Your name